Entre-Deux

Série «Entre-Deux»

La  série « Entre-deux » semble représenter des paysages minimalistes. Ces  paysages sont réalisés aux crayons de couleur, créant grâce à sa fragilité et à la simplicité de l’outil quelque chose de fugace. Ce médium nous renvoie également à l’enfance et à ses questionnements.

 

Sur la feuille le paysage se construit par superposition de fragments de frontières observées au hasard sur Google Maps. Les formes obtenues se superposent, s’additionnent, se recouvrent presque jusqu’à l’effacement. Faire et défaire, jeu d’équilibre, dualité du « Je ».         

 

Une ligne plus lumineuse semble créer un horizon à l’intérieur du dessin. 

La ligne horizontale indiquerait donc le concept même de paysage.

 

Est-ce que cette ligne nous éclaire ? Sépare le paysage en deux ? Révèle les dizaines de couches de crayon patiemment appliquées ? Est-elle le fil du funambule ou le fil incertain ? Est-il le lien ?

 

Ce travail entretient l’ambiguïté entre paysage physique et paysage mental, il semble évoquer l’entre-deux, la dualité, la fragilité de l’être et du territoire. Ce travail évoque également les notions de temps, de mutation, d’évolution.